MENU

Clos La gaffelière

Saint-Émilion Grand Cru

Le second vin du château

Créé en 1985, le Clos est essentiellement issu des jeunes vignes. Il est constitué de Merlot et de Cabernet Franc dont le pourcentage varie selon la qualité du millésime. Il s’agit d’un « vin plaisir » de moyenne garde (environ 10 ans).
Le travail de la vigne sur les parcelles de Clos est identique au travail effectué sur les parcelles produisant le premier vin : taille, enherbement du sol, effeuillage manuel, vendanges en vert, vendanges manuelles.
Dans le chai, les mêmes gestes rythment les étapes successives de l’élaboration de ce vin à l’identité maintenant bien affirmée et reconnue. Contrairement à son grand frère dont l’élevage est effectué avec 50% de bois neuf, le second vin est élevé uniquement en barriques d’un vin pendant 10 à 12 mois.
A l’origine, Le Clos était réservé exclusivement à une clientèle de particuliers. Le Négoce s’y est intéressé à partir du millésime 2000. Il est proposé aux professionnels en primeur en même temps que le Château La Gaffelière.
Sur certains marchés étrangers, le Clos Gaffelière est vendu sous l’étiquette Dame Gaffelière.

Dame Gaffelière

Le Figaro Magazine, Avril 2012

Second vin de La Gaffelière, 1er GCCB de St-Emilion (autrement dit l’élite de l’appellation), il est issu des jeunes vignes âgées de moins de 15 ans. Il bénéficie donc des mêmes terroirs, des mêmes expositions, des mêmes équipements et du même savoir-faire que son grand frère.
Le 2010, millésime particulièrement choyé par le ciel, s’épanouit déjà mais mérite certainement un peu de patience.

M Magazine du Monde, Février 2012

Le soyeux. Une ligne de conduite sans compromission pour ce second de La Gaffelière.
La souplesse du Merlot, mais en structure, et avec de la tenue. Jolis tanins, soyeux. Belle espérance de garde.


Conditions du millésime

Le temps très frais de la fin de l’hiver et du début du printemps a entrainé un développement tardif de la végétation. Début Avril, des conditions plus humides au débourrement ainsi qu’une remontée des températures (17° de moyenne du 16 au 30 avril) assurent une homogénéité de la végétation. Des conditions plus fraîches et humides rendront la période florale beaucoup plus délicate, entrainant une mauvaise fécondation, une durée plus longue, associé à une forte coulure notamment sur les merlots. Le décalage perçu à la véraison se verra gommé par les conditions idéales de la période estivale. En effet, un été chaud (températures chaudes mais pas caniculaires) et un déficit hydrique important ont contribué à une maturité homogène des fruits. Toutes les conditions sont réunies à la veille des vendanges : des baies de tailles faibles dues au stress hydrique, une bonne concentration phénolique, une richesse aromatique ainsi qu’un état sanitaire irréprochable au vignoble.
Ce millésime s’annonce, plus riche et plus frais aromatiquement que le précédent, d’une acidité plus marquée qui laisse augurer de beaux jours pour ce cru.

vendange manuelles : du 23 septembre au 18 octobre 2010

Télécharger la fiche technique

Coup de Cœur

Cuisine & Vins de France, Septembre/Octobre 2013

Puissant, riche et délicat sur une structure tannique intense.

Cuisine & Vins de France, Hors-série, Septembre 2013

Beau, puissant et délicat, sur une structure tannique intense, le second vin du château La Gaffelière est la belle bouteille de la sélection que l’on offre ou que l’on met en cave.

L’express, septembre 2012

Riche en merlot, ce second vin du Château la Gaffelière est né des jeunes vignes. Nez de fruits rouges, de réglisse, de grillé. Bouche puissante, concentrée, tanins fins, finale persistante.
A boire dans les dix ans.


Conditions du millésime

Le début de l’hiver fût froid avec des périodes neigeuses, or, Février et Mars se verront plus chauds (températures supérieures à 15°C et faibles précipitations) favorisant un réveil végétatif et un débourrement plus précoces. Ces conditions climatiques vont s’accentuer dès le mois d’Avril entrainant un développement harmonieux de la végétation et une pousse très active. Dès lors, l’avance du vignoble est notable (15j par rapport à 2010), la floraison sera courte, homogène avec très peu de coulure. Ce temps chaud et sec persiste accentuant les symptômes de stress hydrique et de carences. L’épisode caniculaire du 26 Juin aura pour conséquences des phénomènes d’échaudage et de blocage sur les baies. Fort heureusement l’été sera beaucoup plus dans la norme avec une phase de maturation plus humide. A la veille des vendanges, les raisins présentent une bonne maturité au niveau des pellicules et des tanins.

Vendanges manuelles : du 9 au 26 septembre 2011

Télécharger la fiche technique

14.9/20

Terre de Vins, Juillet 2015

Un vin très mûr avec quelques signes d’évolution dans les reflets acajou de la robe et le nez épicé (cuir). En bouche, le nez est savoureux, prêt à boire grâce à une vendange mûre qui se traduit par des notes solaires, une texture riche qui se déroule sans que rien n’accroche.

89/100

Jane Anson, Décembre 2014

Couleur pourpre dense, au nez touche plus évidente de fruit par rapport au 2011. En bouche aussi il y a plus de structure ici, un tissage serré de cassis avec quelques notes de groseilles. Assemblage 50% merlot/cabernet franc. 100% de barriques d’un vin. Cuves inox pour la vinification. Réel potentiel ici, un très joli second vin qui sera abordable dans les 2/3 prochaines années.


Conditions du millésime

La fin de l’hiver 2012 fut sèche et froide (février) accusant un déficit hydrique important. Puis le printemps resta frais mais arrosé (avril) perturbant le débourrement et entrainant des décalages de pousse observable sur un même pied. Enfin les températures se radoucirent mais l’épisode pluvieux de début juin dérangea la floraison en accentuant les phénomènes de coulures. En Juillet des périodes très chaudes alternèrent avec de fortes baisses des températures, cette irrégularité ne favorisant pas la véraison. La fin de l’été se révéla plus régulière, chaud et sec en août, septembre doux où les pluies de fin de mois ont accentué la maturité ; le vignoble est en parfait état sanitaire au moment des vendanges.

Vendanges manuelles : du 4 au 16 octobre 2012.

Télécharger la fiche technique


Conditions du millésime

La gestation du millésime 2013 a été compliquée, les évènements climatiques ayant largement contrarié le développement et la maturation des raisins. De façon générale, dès le printemps, des fortes précipitations et un déficit de chaleur ont entrainé un retard de près de trois semaines du cycle végétatif. Après la floraison, ce printemps chaotique dresse son premier constat (amer) : la forte coulure et le millerandage sur les vieilles vignes de merlots impacteront les rendements…. Un mois de juillet plus constant (plus chaud et moins pluvieux) est vite effacé par des épisodes de grêles du mois d’août : 1 500 ha seront dévastés dans le bordelais; notre propriété a la chance d’être épargnée. Une fin de saison humide ne permet pas d’attendre sereinement la maturité : Botrytis cinerea guette… Le cuvier flambant neuf reçoit un baptême du feu intense et tient toutes ses promesses. Le travail de nos techniciens, aussi bien à la vigne qu’au chai, permet de tirer le meilleur de nos raisins : un tri attentif à la vigne, suivi d’un « calibrage » par un trieur optique à la réception vendange, des extractions mesurées, des températures de fermentation basses…

Vendanges manuelles :  du 1 au 8 octobre 2013.

Télécharger la fiche technique

16-16.5/20

La Revue des Vins de France - Pierre Citerne, Juin 2015

Le second vin du Château La Gaffelière fait partie des plus jolis seconds vins de cette année. Presque un pur merlot, soyeux, frais, aimable, il emporte toute la distinction d’un grand terroir.

15/20

Le Point, Jacques Dupont, Mai 2015

Fruits rouges, bouche ronde, fraiche, élégant, joue le fruit, fin et savoureux.

93

Wine Enthusiast

1 Etoile

Guide Hachette 2017

Medaille d'Argent

Concours Agricole de Paris


Conditions du millésime

La période florale s’est relativement bien déroulée (homogénéité et belle sortie de fruits) ce qui laisse augurer une belle récolte. Hors fin Juin les conditions météorologiques se dégradent : une météo très humide jusqu’à fin aout entraine une forte  pression des maladies cryptogamiques et un étalement de la véraison. La première quinzaine de septembre est chaude et sèche. Ces bonnes conditions permettent de gommer le décalage au de maturité des baies. Au vue des premières analyse et dégustation de baies , le millésime s’annonce en terme de date de vendange dans la normale. Les très belles températures en Septembre se révèlent très favorables, un été indien inespéré après un été maussade…Les maturités évoluent et au vignoble l’état sanitaire est remarquable.

Vendanges manuelles : du 22 septembre au 13 octobre 2014.

Télécharger la fiche technique

14,5

Le Point

91-92

James Suckling

A red with walnut, chocolate and plum character. Full body, chewy tannins and a fresh finish. Second wine of La Gaffelière.
Des notes de chocolat, de noix et de prune. Belle ampleur, tannins moelleux et finale fraîche. Second vin de la Gaffelière.

15

Jean-Marc QUARIN

Couleur sombre et intense. Nez fruité et un brin viandé. Bouche suave, savoureuse, avec du goût, suffisamment de corps et une finale légèrement tannique. Bonne longueur.
Dark and intense color. Fruity nose, a bit meaty. Suave, tasty and delightful in mouth, enough body; finish is lightly tannic. Good length.


Conditions du millésime

2015 peut être caractérisé comme un millésime chaud et sec, ce qui convient parfaitement à notre terroir argilo-calcaire.
Les mois de mars et avril ont été doux et secs, offrant des conditions idéales pour le débourrement. La floraison plutôt précoce (23/05) s’est déroulée rapidement et sans encombre (faible pluviométrie, températures douces). La pluviométrie limitée de l’été (70 mm comme en 2010) a permis la mise en place progressive d’un stress hydrique marqué autour de la véraison (05/08), favorisant la concentration des raisins. Les quelques épisodes pluvieux du mois d’août on permis de « faire le moût » et de garantir une récolte de belle qualité.
Globalement, la pression sanitaire a été très modérée et les raisins ont pu mûrir tranquillement avec une fin de saison idéale, sans accident climatique sur Saint-Emilion.
Le jour des vendanges, les merlots et cabernets francs présentaient des niveaux d’alcools élevés (14.5 à 15.5 %vol.) caractéristiques de années sèches et des acidités d’un beau niveau (autour de pH 3,6 sur les terroirs argilo-calcaires, pH 3,9 sur les pieds de côtes plus sablonneux).

Les vendanges : se sont réparties pour les merlots sur 6 jours (du 23/09 au 7/10) et pour les cabernets francs sur 3 jours (du 14/10 au 20/10).

Télécharger la fiche technique

15

Le Point, Jacques Dupont, Mai 2017

Fin, très frais, tout en longueur, gourmand, persistant, savoureux

91-92

James Suckling, Mars 2017

Vif et fruité avec des touches de mûres et des nuances minérales. Belle amplitude en bouche sur une trame tannique serrée. Déjà savoureux et délicieux.


Conditions du millésime

A la fin du printemps 2016, il avait autant plu qu’en une année normale à Bordeaux. Les doutes étaient permis quand à
la qualité future du millésime… Une fenêtre climatique favorable s’est offerte à nous lors de la floraison fin mai,
favorisant une bonne fécondation.
Comme souvent dans les millésimes doux et humides, la pression parasitaire fut importante. A la difficulté de trouver
des instants favorables aux traitements s’ajoutèrent un souci pour rentrer dans les parcelles détrempées…Que l’année
s’annoncait compliquée!
L’été 2016 fut chaud, sans être caniculaire, et surtout très sec : entre juillet et août, la station de la Gaffelière n’avait
relevé que 5 mm de pluie… La nature argileuse des terroirs de la Gaffelière, le travail des sols favorisant
l’enracinement profond de nos vignes et le travail de nos équipes pour maintenir un équilibre, ont permis à la
vendange de passer outre ces défis climatiques. Régulièrement à Bordeaux, la magie s’opère …Durant le mois de
septembre qui précède la vendange : deux orages permettent de débloquer la maturation, suivi d’un véritable été
indien, avec une succession de nuits fraîches et de journées chaudes,favorisant un long affinage des tanins. L’état
sanitaire du vignoble est bon et nous pouvons attendre pour chaque parcelle, la date optimale pour vendanger

Télécharger la fiche technique