MENU

La propriété

Situé à l’entrée sud du village de Saint-Emilion, le Château La Gaffelière à la silhouette unique souhaite la bienvenue aux milliers de visiteurs empruntant la D122. Anciennement propriété du château, ce chemin fut offert à la communauté à une époque où le trafic se faisait encore au pas du cheval.
Château La Gaffelière évoque tout d’abord un Grand Vin, 1er Grand Cru Classé depuis l’origine du classement de Saint-Emilion, en 1959. Cependant la présence de la vigne sur ses terres remonte au IVème siècle.
Notre cru émane d’un terroir exceptionnel, un « triangle d’or » niché entre les collines de Pavie et d’Ausone.
Cependant, un grand terroir n’est rien sans la volonté des hommes. La Famille de Malet Roquefort dirige avec passion la destinée de la propriété depuis plus de trois siècles, avec un seul but : la valorisation du vignoble tout en produisant un grand vin de garde.

LE TERROIR

La propriété compte aujourd’hui 36 hectares. Historiquement Château la Gaffelière s’étendait sur 22 hectares, et 14 hectares en Grand Cru rachetés à Château Mauvezin en octobre 2014.
Nos parcelles se situent sur trois zones :
Le plateau calcaire à astéries : des couches de 3 à 5 m d’argiles et de marnes vertes coincées entre deux assises de calcaire. Le tout s’élève à environ 90m au-dessus du niveau de la mer. A partir du XVIème siècle, le calcaire a fait l’objet d’extraction à grande échelle, les blocs de pierre servant à la construction des monuments et hôtels particuliers de Bordeaux.

La Côte exposée sud à sud-ouest : C’est une situation privilégiée pour la culture de la vigne car elle permet de cumuler une exposition et une pente favorables à la maturation, au drainage naturel des eaux ; de plus les affleurements de Molasses argileuses du Fronsadais en sous-sol permettent de réguler l’alimentation hydrique et minérale de la vigne.

Le pied de côte : constitué de sables profonds carbonatés par le colluvionnement. Ces sols fragiles mais sains demandent une attention particulière pour permettre, par un travail précis, de faire ressortir la finesse et le fruit.

LA CONDUITE DU VIGNOBLE

Depuis les années 2000, notre vignoble a fait l’objet d’une restructuration complète avec un programme de replantation. Nos vignes peuvent désormais vieillir sereinement ; l’âge moyen étant de 35 ans.
Nos méthodes de travail ont beaucoup évolué dans le but d’offrir  une viticulture plus respectueuse de l’environnement. Nous pratiquons une agriculture raisonnée, les interventions sont réfléchies en privilégiant les solutions les plus douces.
Les vignes sont taillées en Guyot Double ou guyot simple suivant les densités de plantation ; elles sont ébourgeonnées un bouton sur deux afin d’aérer la future vendange. Les bois de taille sont broyés dans le rang et contribuent à un enrichissement naturel du sol.
L’entre-rang est enherbé naturellement, ce qui a un effet favorable sur la vigueur de la plante, la réduction de l’érosion et le développement de la biodiversité. Les sols sont travaillés mécaniquement.

L’effeuillage et les vendanges en vert  sont réalisés minutieusement afin d’apporter un ensoleillement maximal et une maturité optimale.Le respect du terroir et de nos raisins sont le fil conducteur de notre travail. Nous recherchons un fruit mûr et plein. La dégustation des baies demeure une étape primordiale en vue de déterminer précisément la date de récolte de chaque parcelle.

Les vendanges sont manuelles.

Les grappes déposées dans des cagettes d’une dizaine de kilos sont ensuite acheminées vers la chambre froide où elles passeront une nuit à 8°C.

L’ENCEPAGEMENT

Le vignoble est planté à 80% de Merlot, 20% de Cabernet Franc.